random

precedent suivant

20120630

d.d.m.5










cette fois c'était violence gratuite, un sujet défouloir à base de tolérance zéro. un peu comme les jours où gandhi était très énervé.
heureusement, aucun personnage n'a été maltraité durant la réalisation de cette bande.
on se quitte sur une pensée du regretté coluche:
"c'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison!"

tk


precedent suivant